Et dire qu'on s'aime ! (Gaston Couté)

V'là cor la natur' qui m'taquine,
Dir' qu'on s'aim' tous deux, la vouésine !
J'partirai dimanche, au tantoût,
Devinez où ?
Dir' qu'i' faut qu'j'aill' charcher des fill's si loin d'cheu nous !

Aux grouss's lantarnes, ça s'devine.
Dir' qu'on s'aim' tous deux, la vouésine !
J'me f'rai mett' des bécots au bout
D'mes quarant' sous.
Dir' que j'pourrais trouver tout ça pour ren cheu nous !

Tant que j'saut'rai des gourgandines
(Dire qu'on s'aim' tous deux, la vouésine !)
La pauv'e en mal de désirs fous,
S'gratt'ra partout... .
Dir' qu'y a des chous's qui f'rins si grand benais cheu nous !

Un jour j'attrap'rai d'la varmine,
(Dire qu'on s'aim' tous deux, la vouésine !)
Ou des mals qu'on entend toujou's
Causer qu'en d'ssous...
Dir' qu'i faura que j'rapporte tout ça cheu nous !

Après toute c'te pantomine
(Dire qu'on s'aim' tous deux, la vouésine !)
Quand qu'j'aurai l'âge, et elle itou,
J's'rai soun époux !
Et j'aurai pas manqué aux conv'nanc's de cheu nous !