Etions-nous bêtes (Gaston Couté)

Au temps encor tout frais passé
Où l'on pouvait à chaque danse
Se causer bas et s'embrasser
Sans que ça tire à conséquence ;
Dans ce temps-là d'un air sérieux
Nous causions comme chose faite
De nous marier tous les deux...
Hein !... Crois-tu que nous étions bêtes ?

Non, mais vois-tu cela d'ici ?
La demoiselle de la ferme
Epouser un gâs de Paris
Qui ne peut pas payer son terme ;
Jeune et belle, se marier
Avec une mauvaise tête,
Qui n'a même pas un métier...
Hein ! Crois-tu que nous étions bêtes ?

Il ne chôme pas d'épouseux :
Le gros voisin ou le notaire
Ont des cahiers de billets bleus
Ou des arpents de bonne terre ;
Tu prendras l'un d'eux et feras
Une petite femme honnête ;
Et moi j'irai... je ne sais pas ?...
Hein ! Crois-tu que nous étions bêtes ?

Et, s'il nous arrive jamais
De nous rencontrer dans la vie,
Toi que j'aimais, toi qui m'aimais,
Toi qui voulait qu'on se marie ;
Peut-être en me voyant passer
Las ! détourneras-tu la tête,
Pour ne pas avoir à causer
Du temps où nous étions si bêtes !…