Garçaille pâlie (Gaston Couté)

Bieau gâs s'en va ; brunette jolie
Trottaille tant qu'all' peut après li.

I' se retourne et li cont' les choses
Qui font rosi sa bouchette rose,
Et l'aime durant tout c' jour d'au'hui ;
Mais il a le coeur qui pirouette
Comme une aiguille de girouette...

Bieau gâs s'en va tout dret devant li,
Abandonnant brunette jolie.

Bieau gâs s'en va ; roussiotte jolie
Trottaille comm' la brune après li.

I' se retourne et, su' l'harbe folle
Fait avec elle des cabrioles
Et l'aime durant tout c'jour d'au'hui ;
Mais son coeur voltaille davantage
Qu' les petits moigniaux su' son passage...

Bieau gâs s'en va tout dret devant li,
Abandonnant roussiotte jolie.

Bieau gâs s'en va ; blondine jolie
Trottaille comm' la rousse après li.

I' se retourne ; l'agripp', la bécotte,
L'amignounne et li trousse les cottes,
Et l'aime durant tout c'jour d'au'hui ;
Mais son coeur est comme l'ieau mouvante
Qui change à chaque coup d' bis' qui vente...

Bieau gâs s'en va tout dret devant li,
Abandonnant blondine jolie.

Bieau gâs s'en va ; garçaille pâlie
Trottaille comm' les aut's après li.

All' l'arrête et li dit : « Je me nomme
Mam'zell' la Mort qu'épouse les hommes ;
C'est ton tour de coucher dans mon lit.
On m'abandonn' pas, moié, car j'enterre
Mes amants par d'ssous eune gross' pierre. »

Bieau gâs s'en va, et part avec li
Et pour toujou's garçaille pâlie !