Le déraillement (Gaston Couté)

Un peineux avait pris eun' foués
L'mêm' train qu'son voisin : un bourgeoués.

L'train les roulait ben doucett'ment
Chacun dans leu' compartiment :

En troisiém' classe el’pauv' peineux
Guerdillait su' un banc pouilleux,

Tandis qu'en première el’bourgeoués
S'carrait l'cul dans l'v'lours et la souée.

Mais'tt' à coup, avant d'arriver
V'là l'train qui s'met à dérailler,

Et, quand qu'après on détarra
Deux morts qu'avint pus d'têt's ni de bras,

Parsounn' put dir' lequel des deux
Qu'était l'bourgeoués ou ben l'peineux