Les bremailles (Gaston Couté)

Vers la land’tout' ros’de bremailles
Déval'nt le gas et la garçaille
Qoué don' qu’c'est pour fair', si vous plaît ?
P'têt' ben qui va qu'ri des balais,
P'têt' ben qu'all’va rentrer ses vaches ?
Mais à c’cas-là pourqoué qu'is s’cachent
Quand on fait pas d’mal on craint ren....
D’quoué qu'alle a peur ? Quoué qu’c'est qu'i craint ?

Dans la land’tout' ros’des bremailles
Rodaill'nt le gas et la garçaille
I's r'gard'nt tous deux, d’tous les côtés
Des fois qu'on s'rait à les guetter
En s'apercevant qui gna personne
I mord à même sa bouch' mignonne
Coum' dans eun mich' quand il a faim.
All’s’laiss’fair', si ben qu'à la fin,

Sur la land’tout' ros’de bremailles
Roul’le gas avec la garçaille
Et tout en s'en r'tournant, tandis
Qui s’dis'nt tous deux : pas vus, pas pris,
Gn'a des brins d’bremailles qui pendillent
Après les cotillons d’la fille
Après les pans d’la blouse du gas
Et l’mond’devin' en voyant ça
Quoué qu'ont fait l’gas et la garçaille,
Dans la land’tout' ros’des bremailles.