Les champignons (Gaston Couté)

Sous les bois, l'automne s'enfonce
Avec ses gros sabots pleins d'eau ;
Sur ses pas, au travers des ronces,
Naissent les champignons nouveaux...
Va, ma mie, aux bois de chez nous,
(Il est un peu tôt pour qu'on danse !)
Fais bonne cueillette et surtout
Pas d'imprudence !

Les champignons, les champignons !...
Y en a des mauvais et des bons !

Les vrais mousserons sont tout roses
Comme un baiser entre nous deux,
Mais, à ça près, la même chose,
Y a des faux mousserons près d'eux.
Les trahisons sifflent toujours
Derrière le baiser qui sonne.
Comme en les jours de notre amour
Qui suit l'Automne.

Les champignons, les champignons !...
Y en a des mauvais et des bons !

Que l'on se trompe et que l'on s'aime :
On ne peut pas changer son coeur l
Mais on peut encor, tout de même,
N'y cuisiner que du bonheur...
Les faux mousserons ont poussé
Comme les vrais, sans nous attendre,
Mais c'est à nous de les laisser
Ou de les prendre !

Les champignons, les champignons !...
Y en a des mauvais et des bons !

Laisse à pourrir dans la clairière
Comme champignons vénéneux
Tous les soucis et les misères .
Et reviens où sont les vielleux.
Là, vers ton devantier à fleurs
Et vers ta caresse fleurie,
Je tends mon bec, je tends mon coeur,
Ce soir, ma mie.

Qu'ils soient tous bons les champignons !
Et que tous nos baisers soient bons !