Les vignes sont gelées... (Gaston Couté)

La vendange s'annonçait belle
Et l'espoir, pour nous,
En sourires de fleurs nouvelles
S'ouvrait au bout des jeunes pousses,
Mais, cette nuit, la lune rousse
A fait de ses coups !

Refrain :
Mon bel ami, les vignes sont gelées !
Tes deux arpents si verts sur le coteau,
Faut pas y songer !
Si l'on ne boit pas de vin cette année,
On boira de l'eau !

Si ta belle vendange est morte
La nuit du grand froid,
Nos vingt ans toujours bien se portent !
Les bourgeons roulent sous les souches
Mais il reste encor sur ma bouche
Des baisers pour toi !
(au refrain)

Oui, nous n'irons pas en vendange
Dans les arpents blonds
Lorsque viendra la mi-septembre,
Mais dans le champ de nos caresses,
L'an tout au long, sans fin ni cesse,
Nous vendangerons !
(au refrain)

Le vin doux dont l'âme pétille
Ne jaillira pas
Du pressoir aux rondes sébilles,
Mais de ton coeur tendre et farouche,
Comme du creux d'un pressoir rouge
L'Amour jaillira !
(au refrain)