Petit porcher (Gaston Couté)

Il a dans les treize ans; chez eux,
On est malheureux !
Il a mis un brin de bruyère
A sa boutonnière
Et tristement s'en est allé
Au pays du blé,
A la louée où quelque maître
Le prendra peut-être ?...

Petit porcher
Ho !...
T'es embauché !...
Le maître charretier t'attend, pauvre petiot !
Ho !...

Les coqs ne chantent pas encor,
Rien ne bouge, il dort
Avec « la Noiraude » et « la Rousse »
Dans l'étable douce,
L'étable close où le fumier
Tient chaud en janvier,
Et tandis que l'aube se lève
Il fait un beau rêve...

Petit porcher
Ho !...
Faut dénicher !
Le maître charretier a besoin d'un seau d'eau,
Ho !...

Sur la table où mangent les gens
Au retour des champs
On apporte une miche noire
Et de l'eau pour boire.
Il mord dans son triste chanteau
Comme en du gâteau ;
Et ses yeux, tandis qu'il dévore
Réclament encore !...

Petit porcher
Ho !...
Assez mangé !...
Le maître charretier a fermé son coutieau
Ho !...

Hier c'était la fête chez nous
Les gâs étaient saouls :
Ils ne sont rentrés qu'à l'aurore
Demi saouls encore;
Le charretier au vin méchant
Jure, lui cherchant
A tout propos un tas de noises,
Bêtes et sournoises.

Petit porcher
Ho !...
Faut pas broncher
Le maître charretier a mis ses gros sabots
Ho !...

Ainsi toujours peinant, souffrant,
Il deviendra grand;
Et son tour enfin, viendra d'être
Le charretier-maître
Faisant peiner, faisant souffrir
Un autre martyr
Selon la routine suivie
Puisque c'est la vie !...

Petit porcher
Ho! ...
Sera changé
En maître charretier pour le porcher nouveau !
Ho !...