Sapré vin nouvieau !... (Gaston Couté)

Malgré la souéxantain' qu'est là,
Poure c’qu'est d’la pogn' j'en crains point
J’fais l’cric sous eun' vouéture ed’foin
Et j’porte un sac ed’blé coumm' ça.
Non, c'est pas les lutteux d’la fouére
Qui m' f'rin toucher l'épaule à bas...
... Allons, buvons un coup, les gâs !
C'est du p'quit vin, mais i' s’laiss’bouére.

Ah ! mon sapré p'quit vin nouvieau
Qu'est 'core au bercieau !
C'est don' qu’t'es déjà pus fort que ton père ?
Ah ! mon sapré p'quit vin nouvieau
Qu'est 'core au bercieau !
Et que j'sens qui va, qui va m' fout' par terre !

Moué, j’ses tétu coumme un mulet,
C'que j'ai-z-en tét' j’l'ai pas aux pieds :
Y a Jean-Pierr' qui veut s’marier
Avec ma fille à qui qu’ça plait.
"Non, mon vieux, tant pis si tu l'aimes !
Moué ça m'va pas... tu l'auras pas !...
... Et pis, buvons un coup, mon gâs !
Tu la veux ?... j’te la donn' tout d’même !"

Ah ! mon sapré p'tit vin nouvieau
Qu'est 'core au bercieau !
C'est don' qu’t'es déjà pus fort que ton père ?
Ah ! mon sapré p'tit vin nouvieau
Qu'est 'core au bercieau,
Et qui fout comm' ça mes projets par terre !

Si queuqu'un m' fait des mauvais'tés
J'garde un chien d’ma chienne à c'ti-là !
Avec mon vouésin Nicolas
J'ai pardu quand qu'on a plaidé ;
D'pis, i' vourait qu'on s'rapatrie...
"Non, que j'dis, non ! j’te r'caus'rai pas ! ...
... Eh ! dis don', vouésin Nicolas ?
Viens trinquer, c'est moué que j’t'en prie ! "

Ah ! mon sapré p'tit vin nouvieau
Qu'est 'core au bercieau !
C'est don' qu’t'es déjà pus fort que ton père ?
Ah ! mon sapré p'tit vin nouvieau
Qu'est 'core au bercieau,
Et qui fout comm' ça ma rancun' par terre !

Quand on compte, un sou c'est un sou !
J'compte ! et j'aim' pas donner c'que j'ai !
C'est un traîneux qui veut loger
Et qui dit qu'il a souéf comm' tout !
« T'as souéf ? Va bouére à la rivière,
Et dans un fossé tu couch'ras...
... Non, reste icite et boués, mon gâs !
Mais, boués don'!... que j'rempliss’ton verre ! »

Ah ! mon sapré p'tit vin nouvieau
Qu'est 'core au bercieau !
C'est don' qu’t'es déjà pus fort que ton père ?
Ah ! mon sapré p'tit vin nouvieau
Qu'est 'core au bercieau,
Et qui fout en moué l'intérêt par terre !