Paroles de la chanson "Cadet-Rousselle"

Cadet-Rousselle a trois maisons, (bis)
Qui n’ont ni poutres, ni chevrons, (bis)
C’est pour loger les hirondelles,
Que direz-vous d’Cadet Roussel ?
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet-Rousselle est bon enfant !

Cadet-Rousselle a trois habits, (bis)
Deux jaunes, l’autre en papier gris, (bis)
Il met celui-ci quand il gèle,
Ou quand il pleut, ou quand il grêle...
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet-Rousselle est bon enfant !

Cadet-Rousselle a trois chapeaux, (bis)
Les deux ronds ne sont pas très beaux... (bis)
Et le troisième est à deux cornes,
De sa tête, il a pris la forme...
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet-Rousselle est bon enfant !

Cadet-Rousselle a trois beaux yeux, (bis)
L’un r’garde à Caen, l’autre à Bayeux, (bis)
Comme il n’a pas la vu’ bien nette,
Le troisième, c’est sa lorgnette.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet-Rousselle est bon enfant !

Cadet-Rousselle a une épée, (bis)
Très longue, mais toute rouillée, (bis)
On dit qu’ell’ ne cherche querelle
Qu’aux moineaux et qu’aux hirondelles.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet-Rousselle est bon enfant !

Cadet-Rousselle a trois souliers, (bis)
Il en met deux dans ses deux pieds ; (bis)
Le troisième n’a pas de semelle,
Il s’en sert pour chausser sa belle...
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet-Rousselle est bon enfant !

Cadet-Rousselle a trois cheveux, (bis)
Deux pour la face, un pour la queue, (bis)
Et quand il va voir sa maîtresse,
Il les met tous les trois en tresse.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet-Rousselle est bon enfant !

Cadet-Rousselle a trois garçons, (bis)
L’un est voleur, l’autre est fripon, (bis)
Le troisième est un peu ficelle
II ressemble à Cadet-Rousselle.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet-Rousselle est bon enfant !

Cadet-Rousselle a trois gros chiens, (bis)
L’un court au lièvre, l’autre au lapin ; (bis)
Le troisième fuit quand on l’appelle,
Tout comme le chien de Jean de Nivelle.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet-Rousselle est bon enfant !

Cadet-Rousselle a trois beaux chats, (bis)
Qui n’attrapent jamais les rats ; (bis)
Le troisième n’a pas de prunelle,
Il monte au grenier sans chandelle.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet-Rousselle est bon enfant !

Cadet-Rousselle a marié (bis)
Ses trois filles dans trois quartiers (bis)
Les deux premières sont moins que belles,
La troisième n’a pas de cervelle.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet-Rousselle est bon enfant !

Cadet-Rousselle a trois deniers, (bis)
C’est pour payer ses créanciers ; (bis)
Quand il a montré ses ressources,
Il les resserre dans sa bourse.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet-Rousselle est bon enfant !

Cadet-Rousselle s’est fait acteur, (bis)
Comme Chénier s’est fait auteur, (bis)
Au café quand il joue son rôle,
Les aveugles le trouvent drôle
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet-Rousselle est bon enfant !

Cadet-Rousselle ne mourra pas, (bis)
Car, avant de sauter le pas, (bis)
On dit qu’il apprend l’orthographe
Pour faire lui-même son épitaphe.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet-Rousselle est bon enfant !