Paroles de la chanson "Chantons pour passer le temps"

Chantons pour passer le temps
Les amours jolies d'une belle fille,
Chantons pour passer le temps
Les amours jolies d'une fille de quinze ans.
Aussitôt qu'elle fut promise,
Aussitôt elle changea de mise
Et pris l'habit de matelot,
Et vint s'engager à bord du navire
Et pris l'habit de matelot,
Et vint s'engager à bord du vaisseau.

Le capitaine du bâtiment
Etait enchanté d'un si beau jeune homme
Le capitaine du bâtiment
Le fit appeler sur le gaillard d'avant :
Tes beaux yeux, ton joli visage,
Ta tournure et ton joli corsage
Me font toujours me rappeler
Z'à une beauté que j'ai tant aimée
Me font toujours me rappelant
Z'à une beauté du port de Lorient.

Monsieur, vous vous moquez de moi,
Vous me badinez, vous me faites rire,
Monsieur, vous vous moquez de moi :
Je suis embarqué au port de Lorient;
Je suis né à la Martinique,
Et même je suis enfant unique;
Et c'est un navire hollandais
Qui m'a débarqué au port de Boulogne,
Et c'est un navire hollandais
Qui m'a débarqué au port de Calais.

Ils ont ainsi vécu sept ans
Sur le même bateau sans se reconnaître,
Ils ont ainsi vécu sept ans
Se sont reconnus au débarquement.
Puisqu'enfin l'amour nous rassemble,
Nous allons nous marier ensemble;
L'argent que nous avons gagné,
Ils nous servira dans notre ménage,
L'argent que nous avons gagné,
Ils nous servira pour nous marier.

Çui-là qu'a écrit la chanson
C'est le gars Camut, gabier de misaine
Çui-là qu'a écrit la chanson
C'est le gars Camut, gabier d'artimon
Ô matelot, faut hisser la toile
Au cabestan il faut que tout le monde y aille
Et tire, tire tire donc,
Sinon t'auras rien dedans ta gamelle
Et tire, tire tire donc,
Sinon t'auras rien dedans ton bidon.