Paroles de la chanson "Le temps des puces"

Il n'est pas loin, le temps des puces,
Où l'on s'achetait des frocs anglais.
Ça finissait souvent chez Luce
Devant les moules et le muscadet.
Y'avait l'ancien, le champion de boxe
Et son foutu accordéon.
Y pouvait pas piffer le juke-box,
Les poulagas, ni le néon.

Refrain :
Valsez les gars,
Votre vie à l'endroit,
Mais faites gaffe aux revers,
Quand ça tourne à l'envers.

Il n'est pas loin, le temps des puces.
Y'avait le patron, François beaux yeux
Et le légionnaire, fleur de Lotus,
Qui exhibait sa poitrine bleue.
Enfants de la lune ou fils de pute,
Ils avaient tous le coeur béant.
Chacun offrait son parachute
A celui qui avait mauvais temps.
(au refrain)

Il n'est pas loin, le temps des puces,
Des frites blondes et du lilas.
Où es-tu passée, ma tendre puce,
Ma petite fleur bleue des grands galas?
Où est donc ta bouche aux mille cerises
Et tes grands yeux aux mille lacs?
Il flotte encore sur ma chemise
Un poivre doux aphrodisiaque.
(au refrain)

Il n'est pas loin, le temps des puces
Où l'on s'achetait des frocs anglais.
Ça finissait souvent chez Luce,
Devant les moules et le muscadet.
On a payé nos petites astuces
Dix ans c'est long, ça se rattrape pas.
Tu étais jolie, on t'appelait Puce
Et je ne te reverrai pas.
(au refrain)